Comme son nom l’indique, un prêt professionnel sert à financer un investissement professionnel. Celui-ci peut être un bien corporel (matériel, véhicule, ordinateur, …); ou un besoin incorporel (financement du fonds de roulement, de licence, brevet, …). Généralement, ce genre de prêt est remboursable par mois ou par trimestre. Chaque remboursement comporte une partie en capital, des intérêts et une assurance décès invalidité. Sa durée varie selon le type d’objet à financer. Les banques peuvent proposer des différés d’échéances (soit la possibilité ne pas payer une mensualité pour la reporter en fin de prêt); ou des modularités d’échéances (la montante mensualité varie à la hausse ou à la baisse).

Les avantages d’un prêt professionnel

Plusieurs sont les avantages du prêt d’investissement professionnel proposé par un comparateur de crédit rapide en ligne, qui sont, entre autres :

  • Choisir sa durée de remboursement, tout en restant proche de la durée de vie du bien financé,
  • Possibilité de remboursement anticipé,
  • Déduction des intérêts de l’emprunt à la ligne “charges financières” du compte de résultat,
  • Souplesse du prêt. En effet, la banque ou l’organisme de prêt peut tenir compte des situations particulières…

Les durées de financement d’un prêt professionnel

Comme stipulé précédemment, les durées d’emprunt varient selon le type d’objet à financer. Autrement dit, la durée dépend de la durée de vie de l’objet; en fonction de son obsolescence; de sa valeur; ou de son amortissement fiscal. Aussi, il est recommandé de copier la durée de remboursement sur la durée de l’amortissement fiscal du bien financé. Au final, si l’emprunteur a besoin de renouveler son matériel déjà financé par un prêt professionnel, il lui est toujours possible de solliciter de nouveau sa banque pour le financement du matériel de remplacement.

Le taux d’intérêt d’un prêt professionnel

Les intérêts sont calculés, au taux existant dans l’acte, sur le montant et la durée du prêt. Ils peuvent être calculés avec un taux fixe, tout au long du prêt, pour avoir des échéances constantes. Ainsi, ils peuvent également être à taux variable ou indexé. Ainsi, le taux d’intérêt peut varier à la hausse ou à la baisse, en fonction de l’évolution d’un indice interne ou externe à la banque. En toute logique, la hausse ou la baisse de « l’indice de référence » génère une hausse ou une baisse du taux du prêt dans les conditions indiquées par le contrat.

Cependant, rien n’empêche certains prêts à taux variables d’être plafonnés à la hausse et limités à la baisse. Afin de sécuriser l’emprunteur contre les éventuelles fluctuations des indices de référence de taux d’intérêt. Les intérêts bancaires peuvent également être réglementés. Aussi, ce sont les pouvoirs publics qui fixent les conditions d’octroi de ces prêts ainsi que le taux d’intérêt.